L’ESSCA, partenaire du projet EyeSchool

  • Partager cette page
  • f
  • t
  • i
  • g
  • v
  • p
  • m

L’ESSCA, partenaire du projet EyeSchool

logo CENTICH

 Les technologies au service de l’éducation des étudiants handicapés sensoriels

Initié par Thalès mission insertion et piloté par le CENTICH*, le projet EyeSchool mis en oeuvre à l’ESSCA a pour objectif de rendre l’éducation accessible aux élèves déficients sensoriels ou souffrants de troubles de la communication et du langage. Développé dans le cadre du Grand Emprunt (Programme de développement de l’économie du numérique des investissements d’avenir), EyeSchool se présente sous la forme d’un assistant scolaire qui intègre les outils nécessaires à l’étudiant pour accéder aux informations écrites au tableau par l’enseignant et faciliter la lecture de documents.

Depuis janvier 2013, l’ESSCA, Ecole de Management située à Angers et Paris, est l’un des établissements pilotes de ce dispositif unique en France.

L’ESSCA, fidèle à ses valeurs d’humanisme est en constante recherche de dispositifs permettant d’ouvrir ses enseignements au plus grand nombre. Dès la rentrée de septembre 2013, l’ESSCA utilisera le dispositif EyeSchool dans ses salles de classe et sensibilise d’ores et déjà ses collaborateurs à la détection des étudiants susceptibles de souffrir, même légèrement, d’un handicap sensoriel.

Piloté par le CENTICH, ce dispositif est destiné aux étudiants malentendants, malvoyants, dyslexiques, etc. Facile à installer, non intrusif et nomade, EyeSchool est une solution constituée d’un ordinateur portable, d’un petit scanner et d’une webcam offrant la possibilité de se connecter à un tableau blanc interactif. Chaque étudiant souffrant d’handicap sensoriel bénéficie d’un équipement individuel et d’une formation à son l’utilisation. Installé sur l’ordinateur de l’étudiant, le logiciel permet de zoomer et d’appliquer des traitements à l’image du tableau pour l’adapter à la vision de chacun en améliorant le contraste, la luminosité ou encore la netteté. En effet, une barre de capture numérique capte les mouvements de la main qui écrit sur le tableau et les retranscrit sur l’écran de l’ordinateur portable de l’élève. Un menu vocal est également utilisable par les non-voyants pour naviguer entre les applications et leur permettre, par exemple, de scanner un document. Après quelques secondes, le texte lu par un logiciel de reconnaissance de caractères, est énoncé par la synthèse vocale. « Il s’agit d’un levier formidable pour favoriser l’autonomie des étudiants concernés et permettre une égalité parfaite d’accès à l’éducation pour tous.

Nous espérons que cette expérience sera un vrai succès afin d’accompagner le CENTICH dans le déploiement de ce système au niveau national », complète Stéphane JUSTEAU, Responsable de l’lnstitut de Pédagogie et de Soutien à l’Enseignement (IPSE) de l’ESSCA.

* Centre d’Expertise National des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’autonomie